Amoes, l'Energie Positive

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 16 mai 2017

Le potager est de retour

Voilà, les effets du potager sont encore là cette année, récolte de salades, radis, fraises,...et plantation de tomates...

dimanche 11 décembre 2016

Notre petit sapin de Noël est arrivé

lundi 7 novembre 2016

Nouveau référentiel HQE Bâtiment Durable, nous sommes déjà prêts pour accompagner nos clients

Nous étions présents lors de la matinée de présentation de la nouvelle stratégie Certivéa et du lancement du nouveau référentiel HQE Bâtiment Durable.

Ce nouveau référentiel élargit le spectre de la certification à l’horizon du Développement Durable, là où le précédent référentiel HQE se concentrait sur un de ses aspects (les impacts environnementaux). Le référentiel est ainsi structuré autour de quatre engagements de développement durable :

  • Qualité de vie ;
  • Respect de l’environnement ;
  • Performance économique ;
  • Management responsable.

Parmi les nouvelles rubriques et critères qui feront l’objet de l’évaluation, les points suivants ont été soulignés lors de la présentation du nouveau cadre d’évaluation :

  • La rubrique de la qualité de vie est une nouveauté. Elle concerne notamment la sécurité et la sûreté, le confort (thermique, acoustique, visuel, olfactif..), la fourniture de services aux usagers du bâtiment, la qualité d’usage…
  • La rubrique performance économique concerne l’optimisation en coût global du bâtiment ;
  • La rubrique impacts environnementaux comporte des nouveautés :
  1. Prise en compte de l’impact sur le changement climatique ;
  2. Performance énergétique : évaluation des performances sur la base des consommations tous postes évaluées via des outils de simulation dynamique (STD, SED).
  • La mise en place d’une démarche de commissionnement sera valorisée dans la rubrique management

Amoès est d’ores et déjà en ordre de marche pour accompagner ses clients dans la mise en œuvre d’une certification HQE Bâtiment Durable, grâce notamment aux compétences suivantes :

  • Missions de commissionnement : Amoès a notamment un ingénieur certifié CMVP (protocole IPMVP) ;
  • Calculs énergétiques tous postes, nous développons cette approche depuis la création de l’entreprise et avons de nombreux retours sur les consommations de bâtiments existants ;
  • Etudes de coût global : nous pouvons les effectuer de manière autonome sur les lots fluides grâce aux outils de chiffrage développés par le pôle Maîtrise d’œuvre fluides, en collaboration avec l’économiste pour un coût global tous postes ;
  • Etudes d’analyse de cycle de vie et bilan carbone :
  1. Amoès participe à la conception du projet Eole Evangile, ilôt bas carbone remporté dans le cadre du concours « Réinventer Paris »

Pour plus de détails sur le nouveau référentiel HQE Bâtiment Durable : http://www.certivea.fr/offres/evaluation-de-batiments

Pour plus de détails sur nos domaines d’intervention :

lundi 31 octobre 2016

L'assèchement de l'air dans les bâtiments performants, un sujet à traiter dès la conception

Dans le cadre de sa R&D, AMOES a réalisé une étude sur l'assèchement de l'air dans les bâtiments performants. Ce travail a fait l'objet à la fois d'un article dans Chaud Froid Performance et d'une présentation au salon Passibat, salon des bâtiments passifs.

Lire la suite...

lundi 24 octobre 2016

La piscine d'Aulnay sous Bois, un projet ambitieux de 32 Millions d'euros

AMOES travaille en tant qu’AMO environnement sur ce projet qui commence à se définir comme le montre l’article du Parisien ci-dessous.

Lire la suite...

mardi 11 octobre 2016

AMOES est qualifiée OPQIBI 0110 ce qui facilite la certification NF Habitat HQE

CERQUAL met en place un SMR (système de management responsable, anciennement SMO) nécessaire que lorsque la MOA souhaite passer en droit d’usage pour la marque de certification. Ce sera alors à lui de mettre en place un SMR sur l’ensemble de ses opérations selon le degré de maturité choisi (M2 ou M3).

Pour le niveau de maturité M1, on parle maintenant de « management de l’opération », il faut obligatoirement un référent certification reconnu par CERQUAL ou un AMO OPQIBI 01.03 ou 01.10 (AMOES est OPQIBI 01.10).

Ci-dessous le détail du « management de l’opération »

  • SMR 8.1.1.1 : définir les atouts et contraintes du site en phase programmation
  • SMR 8.1.1.2 : réalisation d’une analyse de site diffusée à l’ensemble des intervenants
  • SMR 8.2.1.2 : Le programme de l’opération doit comporter le profil HQE de l’opération (nombre d’étoiles par engagement)
  • SMR 8.5.1.2 : présence pour le projet d’un référent certification reconnu par CERQUAL ou d’un AMO OPQIBI 01.03 ou 01.10
  • SMR 8.6.1.3 : Le Maître d'ouvrage s'assure que la Direction de Travaux planifie les Contrôles de Conformité au Référentiel CERQUAL (CCR) avant occupation des logements.
  • SMR 8.2.1.3 / SMR 8.5.3.4 / SMR 8.6.3.2 / SMR 8.6.3.3 / SMR 8.6.3.6 : Prise en compte des exigences de la rubrique « Chantier à faibles nuisances »

Ces exigences ne concernent que le référentiel NF Habitat HQE.

lundi 19 septembre 2016

Notre opération de Montreuil lauréate du Trophée Bois IDF 2016

L’opération de la Construction de 17 logements sociaux à R+5 tout bois certifié passive qui a concouru aux Trophées Bois Ile-de-France 2016, est lauréate 1er prix dans la catégorie «Logements collectifs et logements groupés».

Dans ce cadre, nous avons eu le plaisir de recevoir de la part de FRANCILBOIS et le CNDB  cette récompense lors de la cérémonie officielle le mercredi 14 septembre 2016 à la Maison de l’Architecture, 148, Rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 PARIS.

L'équipe du projet avec pour maître d'ouvrage OSICA SNI est composée de :

  • A003architectes Stéphane COCHET + Bruno GARNIER
  • AMOES BET Fluides + Thermique+ test étanchéité à l'air + instrumentation et suivi sur 3 ans
  • S2T BE structure
  • Cabinet J.LOT économiste

.

Lire la suite...

lundi 5 septembre 2016

Un séminaire annuel studieux, sportif et culturel en Région Aquitaine

Comme tous les ans, AMOES a réalisé son séminaire technique annuel. Cette année, nous nous sommes retrouvés en Région Aquitaine proche de l'entre deux mer au Manoir de Gaboria. Ce moment de partage fut l'occasion d'échanger notamment sur la R&D réalisée au cours de l'année, ainsi seront présentés les sujets suivants :

  • Température du sol - modélisation fine en STD
  • Rénover les pierres calcaires en ITI (simulations WUFI)
  • Consommations énergétiques et laboratoires
  • Retour d'expérience sur le commissionnement
  • Campagnes de mesures sur une crèche certifiée passive

Nous avons aussi à cette occasion réalisé :

Une visite du château des maubats

 

Les Olympiades d’AMOES

 

Un week-end au cap ferret avec une petite sortie de vélo collective de 45 km et vue sur la dune du pilat

 

vendredi 29 juillet 2016

Un impact Carbone 2015 de plus en plus précis, une compensation CO2 soutenant un projet de performance énergétique de l'habitat au Tadjikistan

Pendant l’année 2015, l’activité professionnelle d’Amoès a généré un volume de gaz à effet de serre estimé à environ 24 tonne équivalent CO2. Cela équivaut à une hausse de 38% par rapport à l’année dernière. Cette hausse s’explique par le fait qu’Amoès rend son bilan carbone de plus en plus exhaustif sur les émissions indirectes (notamment pour le poste d’émission des achats) et a donc une idée plus précise qui se révèle à la hausse sur son taux d’émission par poste. Grâce à l’association CO2 solidaire, Amoès a compensé ses émissions en CO2 de l’année 2014 et 2015 sous forme de mécénat soutenant le projet de performance énergétique de l’habitat modeste au Tadjikistan.

Lire la suite...

jeudi 16 juin 2016

Silence, ça pousse et on récolte !

Voilà, les effets du potager sont là, récolte de salades, radis, fraises,... les midis sont maintenant chargés.


vendredi 10 juin 2016

AMOES intervient à la table ronde "la filière est-elle prête à delivrer une performance dans la durée?"

Le 9 juin 2016 a eu lieu une table ronde sur  "la filière est-elle prête à délivrer une performance dans la durée?" dans le cadre d'une journée organisée par le syndicat des entreprises générales du BTP.

DAMIEN LAMBERT, gérant d’Amoes l’énergie positive, Bureau d’études technique de 20 personnes spécialiste de l’énergétique des bâtiments (maîtrise d’œuvre, réhabilitation, assistance aux maîtres d’ouvrage, campagnes de mesures, recherche appliquée) mais aussi de l’environnement en général.

Vous êtes en contact permanent avec des maîtres d’ouvrage : ressentez-vous une évolution de leurs attentes ?

Hormis sur de grands projets, je dirais que la conjoncture fait que la plupart des sujets courants se jouent davantage sur le prix que sur la qualité. Malheureusement.

Livrer une performance d’usage dans la durée : quels enjeux pour la filière ?

La forme du contrat signé conditionne beaucoup la performance d’usage livrée : en effet, il est par nature plus facile de conduire un raisonnement en coût global dans un marché global de performance que dans un marché en loi MOP, encore faut-il que l’exploitant accepte de jouer le jeu du coût global.

La segmentation des missions ne facilite pas les choses. C’est quand même possible en loi MOP si le maître d’ouvrage prévoit des missions complémentaires de type commissionnement ou rédaction du dossier exploitation maintenance pour faire la passerelle entre la livraison du bâtiment et son fonctionnement au quotidien.

Enfin, la taille et le montant du projet rend aussi plus faisable ou non un contrat de type marché global de performance car il faut dans ce cas avoir un cadre et suivi précis ce qui est plus facile pour un maître d'ouvrage sur un projet avec un montant de travaux significatif.

Le numérique va-t-il faire bouger les choses ?

Sans aucun doute. La maquette numérique va permettre de mieux réfléchir en amont, d’anticiper, et de travailler plus sereinement. C'est d'ailleurs, une formidable occasion pour la maîtrise d'oeuvre de se réapproprier la mission EXE. Mais attention aux effets de mode : tous les projets ne nécessitent pas de maquette numérique ! ça a du sens pour les projets d’une certaine taille et pour le tertiaire car il y a des équipes de gestion-maintenance derrière. En logement, cela peut aussi avoir du sens mais encore une fois attention. Un changement de programme après le PC, cas finalement assez courant, nécessite une reprise plus lourde sur une maquette numérique que sur des plans 2D. Enfin, les bailleurs devront aussi avoir des équipes pour faire vivre la maquette numérique après la livraison s'ils souhaitent l'utiliser en exploitation maintenance.

 

mercredi 1 juin 2016

Retours d'expérience de la 1ère année d'une crèche certifiée passive à Nogent-sur-Marne

Lors du congrès Passi’bat 2013, nous avons reçu par la maison passive France le certificat officialisant la certification passive de la crèche "le Moulin de Beauté" à Nogent sur marne (Certificat_Maison_passive.pdf).


Lors du salon, nous sommes également intervenus pour faire un retour d'expérience sur sur le chantier, la mise au point des installations et le suivi des consommations de la 1ère année.

Lire la suite...

lundi 23 mai 2016

Amoes a formé à l'utilisation de TRNSYS, 22 enseignants chercheurs venant de toutes les universités marocaines

La formation a eu lieu à l’IFMEREE (Institut de formation des métiers des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique) de Oujda. Elle a permis d’échanger de manière approfondie sur les stratégies de la transition énergétique marocaine notamment dans le secteur du bâtiment.


 

 

mardi 26 avril 2016

Journée TRNSYS France au sein de nos bureaux, une belle réussite

Ce jour, la 2ème journée TRNSYS France a eu lieu dans nos locaux avec 30 participants. Ce rendez-vous a été l’occasion de partager nos expériences et nos savoir-faire en présentant des projets particuliers ou des développements internes sur lesquels chacun a travaillé.


Lire la suite...

mercredi 30 mars 2016

AMOES répond aux audits énergétiques réglementaires en tertiaire et logements

En matière d’audits, il existe plusieurs niveaux de prestation, allant du respect de la réglementation, à la réalisation d’un audit global énergétique et technique avant travaux. Afin de répondre au mieux aux attentes du maître d’ouvrage, nous proposons différents niveaux de prestation et d’options :

§   Audit énergétique réglementaire

§   Option : mesures ponctuelles sur le bâtiment

§   Audit énergétique suivant le Cahier des Charges ADEME

§   Audit Global Partagé (audit énergétique et technique)

§   Option : maîtrise d’œuvre

AMOES est donc en mesure de répondre à l’ensemble de vos demandes d’audits à la fois en copropriété ou en tertiaire avec les atouts suivants :

Sujet

Atouts AMOES

Compétence Métiers d’AMOES

§   Spécialisé sur les questions d’énergie, d’environnement

§   BET pluridisciplinaire réalisant des missions de MOE, AMO, Suivi chantier, Mesures, Audits, Formation. Nombreuses références d’Audits énergétiques et techniques

Notre expérience en Maîtrise d’œuvre

§   Compétence Maîtrise d’œuvre sur les lots chauffage, ventilation, électricité, plomberie et prescripteurs sur les sujets enveloppe.

§   Compétence en Economie de la Construction pour chiffrer les scénarii de travaux au plus proche de la réalité

Matériel et compétence Mesures

§   Panoplie d’instruments de mesures très complète

§   Réalisation de missions de mesures diverses

Outils

§   Utilisation d’outils d’estimation des besoins et des consommations énergétiques plus proches de la réalité

§   Outils de chiffrage travaux

Compétence de l’équipe

§   Équipe à haute technicité et pluridisciplinaire composée d’ingénieurs, techniciens, projeteurs de différents horizons

§   Respects des délais et écoute client sont nos maître-mots.

Lire la suite...

vendredi 26 février 2016

Un potager au coeur d'AMOES

AMOES se lance dans la réalisation d'un potager au cœur de l'entreprise. C'est le défi que souhaitent relever les salariés convaincus par les valeurs du développement durable. Les nouveaux locaux comportent 60 m² de terrasse, et il est dommage de ne pas utiliser une partie de la surface, ainsi vient l'idée de créer un jardin potager.

Lire la suite...

mardi 1 septembre 2015

AMOES au sommet de l'Alpe d'huez et pas loin du sommet du Mont blanc

Tous les ans, AMOES organise un séminaire annuel avec l’ensemble des agences pour présenter différents sujets techniques, cette année a notamment été abordé :

  • Présentation Résultat Bilan Carbone
  • Présentation outils en coût global
  • Consommations piscine
  • Assèchement de l'air dans les bâtiments passifs
  • Migration de vapeur dans les murs anciens (pierres calcaires)

En parallèle, nous avons également réalisé quelques exploits sportifs avec la montée de l’alpe d’huez en vélo et du col du sabot à pied, la preuve en image

Le col du sabot avec la vue sur le Mont Blanc

 

 

La montée de l'Alpe d'Huez

 

 

jeudi 23 avril 2015

Le Forum Bois construction cartonne et la présentation de notre projet de Montreuil aussi

A Nancy, courant avril, quelque 1 120 participants, 120 exposants, une centaine de conférenciers, plusieurs expositions concomitantes relatives au bois, des Actes de 600 pages très fournis remis d’entrée de jeu aux participants… Allez savoir si tout cela a joué dans le léger optimisme qui prévalait chez les congressistes quant à l’évolution de la conjoncture : le trou était béant il y a deux mois encore, mais les demandes de devis se multiplient un peu partout, une demande essentiellement privée, même si l’on attend beaucoup du plan de relance européen censé ne pas entrer en ligne de compte dans la comptabilité des déficits budgétaires. A cela s’ajoute la venue et la prestation de l’architecte Shigeru Ban, qui a transcendé l’évènement par la présentation d’une œuvre qui change non seulement la construction bois, mais l’architecture tout cours, et interroge en profondeur le statut de l’architecte, explorant notamment le recours à des matériaux de construction alternatifs comme le carton.

La 5e édition du Forum était celle des architectes. D’entrée de jeu, Stéphane Cochet de A003 a subjugué les auditeurs de l’atelier B1 dédié à la construction basse énergie, développant un discours technique critique couplé d’un plaidoyer pour la construction passive sans faux-fuyants en présentant avec AMOES le projet de 18 logements tout bois supérieur à R+5 en ossature bois à Montreuil. Simon Teyssou, Pascal Gontier, Duncan Lewis, Etienne Mégard, Alain Bretagnolle d’Architecture Studio, Dominique Molard ont montré, entre autres, le haut niveau de compétence que peuvent atteindre désormais les meilleurs architectes en matière de construction bois, et leur capacité à transmettre leur savoir à leurs pairs, ce qui est de bon augure pour la construction bois en France.

Source : http://www.acpresse.fr

mercredi 1 avril 2015

Logements collectifs sociaux à Montreuil, Un R+5 certifié passif et tout bois

La conception de cette opération de construction de 17 logements collectifs sociaux et locaux d'activité passifs R+5 tout bois se veut un projet du 21ème siècle exemplaire à plus d'un titre : coût maîtrisé, performance thermique et intégration urbaine. Ce projet a été présenté lors du Salon de la Maison Passive qui s’est tenu fin novembre à Paris. Sa description permet d’apprécier la démarche globale des acteurs sur l’enveloppe et les équipements.

La réalisation de cet immeuble de dix-sept logements sociaux et de deux locaux d’activité en structure bois R+5 à Montreuil (93) rassemble des acteurs qualifiés. Aux architectes Stéphane Cochet et Bruno Garnier, d’A003architectes, et au bureau d’études Amoes - tous porteurs de la certification CEPH Designers – ont été associés le bureau d’études Structures S2T et l'économiste Joël Lot. Ce chantier est réalisé pour Osica, bailleur social du groupe SNI. A003architectes souligne l’exemplarité de cet ouvrage :

- le coût de travaux maîtrisé et reproductible est de moins de 1 885 € HT/m2 pour un bâtiment collectif social, passif et entièrement en structure bois ;

- la performance énergétique atteindra le niveau de consommation (Cep) de 50 kWhep/m2shonrt.an, plafond fixé par le Plan Climat Paris, ce sans recours aux énergies renouvelables et sur la base d’une optimisation des plans, de l'enveloppe et d’une efficacité des systèmes énergétiques ;

- une garantie de résultat grâce à la construction passive. Le coût global du bâtiment a été maîtrisé, notamment sur les postes P1 (fourniture d’énergie), P2 (maintenance) et P3 (renouvellement programmé des équipements). Les charges en entretien et maintenance ont été limitées au strict minimum, sans intervention courante à prévoir en logement ;

- une construction bois à R+5 (construction de moins de 28 m en 3ème famille A) basée sur les techniques traditionnelles en ossature bois,

- une approche globale intégrant les questions urbaines, d'adaptation au changement climatique, d'approche de type «analyse de cycle de vie» (ACV) du bâtiment, de valorisation de la biodiversité et des usages partagés.

Détail d'un projet ambitieux à coûts maîtrisés...

Lire la suite...

mardi 12 novembre 2013

Une crèche passive à Nogent sur Marne Retour d'expérience

Ce projet est tout d’abord, dans sa genèse, un cas particulier : nous avons commencé à travailler sur la conception de la crèche et c’est lors de la présentation de l’esquisse qu’avec le BET AMOES, nous avons proposé au maitre d’ouvrage, «tel un pari», non seulement d’atteindre le niveau Passif mais de faire labelliser le bâtiment. Preuve que les professionnels peuvent être demandeurs si le dialogue avec le maître d’ouvrage est ouvert. En ce sens nous pouvons aujourd’hui remercier Mr Le Maire et ses services de leur confiance.
Pourquoi «un pari» ? Nous avons tous en tête le modèle du bâtiment «passif» comme une construction très compacte, avec une enveloppe suffisamment performante pour que couplée aux apports solaires et à une ventilation double flux, elle permette de se passer d’un système de chauffage traditionnel. Or, les contraintes du programme et surtout de ce site, nous ont emmenés loin de ce modèle dans la recherche de solutions architecturales et techniques face au choix du passif.

Lire la suite...

- page 1 de 3