Amoes, l'Energie Positive

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 30 juin 2014

Bureau d'etudes thermiques LAO: SHAB, SHOB, SHON, SHONrt, SURT, SDP, quel foutoir!

La valse des surfaces réglementaires n'en finit pas. L'objectif de cet article n'est pas de faire une description exhaustive des surfaces réglementaires et encore moins un historique (ça serait beaucoup trop fastidieux) mais simplement de permettre au maître d'ouvrage, maître d’œuvre et architectes de s'y retrouver.

Lire la suite...

lundi 16 juin 2014

Formations de l'Institut NegaWatt

Le programme des formations du second semestre 2014 est disponible.

Lire la suite...

mercredi 4 juin 2014

Trnsys Users Day

Le vendredi 23 mai 2014, AMOES a participé au TRNSYS UserDay à Stuttgart en Allemagne. Cet événement réuni annuellement les professionnels utilisant l'outil TRNSYS dans le cadre de leurs activités et qui pour l'occasion a été élargi pour la première fois à des participants venus d'autres pays d'Europe - AMOES est ainsi intervenu devant des professionnels d'autres pays tels que l'Allemagne, l'Italie ou l'Autriche notamment. L'outil est utilisé par de nombreux acteurs de domaines variés (fournisseur d'énergie, centre de recherche, Bureaux d'études…), cet événement permet ainsi d'échanger et de capitaliser sur les problématiques de chacun.

Lire la suite...

lundi 2 juin 2014

Intérêt quantifié par simulation du cumul de solutions renouvelables sur l'ECS

L’étude montre qu’il existe de vraies interactions entre les systèmes et que la combinaison n’est pas toujours pertinente.

On retiendra que :

  1. Les conclusions sont semblables pour la maison individuelle et les logements collectifs. Pour autant, il est important de remarquer qu’en logements collectifs, les pertes de bouclage peuvent être responsables de près d’1/3 des consommations énergétiques pour l’ECS. Ces pertes de bouclage ne sont pas prises en charge par les solutions renouvelables étudiées ici.
  2. La combinaison qui semble la moins pertinente est : le solaire thermique associé à la récupération de chaleur sur eaux grises pour préchauffer l’eau entrant dans le ballon solaire, car il y a une compétition très nette sur le préchauffage de l’eau.
  3. Pour associer efficacement le solaire thermique et le récupérateur de chaleur sur les eaux grises, il est préférable de réduire la surface de capteurs solaires (1.8 m² pour la maison individuelle).
  4. Pour les combinaisons avec le ballon thermodynamique, l’énergie renouvelable est à la base peu valorisée car il faut la diviser par le COP du ballon. En outre :
  • Le solaire thermique peut tout à fait s’harmoniser avec le ballon thermodynamique mais avec un facteur correctif (environ 92%) car le solaire thermique produit plus en été, et le ballon thermodynamique a un COP dégradé en hiver.
  • A l’inverse, le récupérateur de chaleur sur eaux grises s’harmonise bien avec le ballon thermodynamique car il produit davantage en hiver.

La présente étude mérite d’être approfondie sur un certain nombre de points :

  1. La modélisation du ballon thermodynamique a été simplifiée (production horaire simultanée avec les puisages…), et il serait utile d’affiner le modèle. Pareillement pour le solaire thermique (surchauffes).
  2. Si la présente étude a permis de mettre en évidence des degrés de compatibilité « technique » et des combinaisons astucieuses (par exemple la complémentarité été / hiver du solaire thermique et du récupérateur de chaleur), il est nécessaire de mener une étude économique, qui permettra probablement de trancher sur l’intérêt global de la combinaison de certaines solutions. De plus, il est important de rappeler que ce type d’analyse économique mérite d’être revisitée et actualisée car :
  • le coût de l’énergie va croître de façon importante, notamment le coût de l’électricité, et que ce coût n’est d’ailleurs pas le même selon les pays.
  • on peut imaginer que le prix de vente de certaines solutions plutôt récentes (notamment le récupérateur d’énergie) pourrait baisser si le produit se démocratise.

Lire la suite...

mardi 22 avril 2014

Evaluation de la performance d'un récupérateur statique de chaleur sur eaux grises

L’objectif de la présente étude est d’analyser la performance d’un système statique de récupération de chaleur sur les eaux grises, sur une installation en maison individuelle. Cette évaluation met en regard des mesures réalisées in situ avec les performances estimées, et cherche à évaluer les écarts.

Cette note n’a pas pour propos de faire la critique de la performance d’une marque en particulier mais d’évaluer globalement le gain que peut apporter un tel type de système.

Lire la suite...

mardi 11 mars 2014

Etude comparative pour le choix de la distribution de l'ECS d'une crèche

La distribution bouclée de l'ECS est source de pertes énergétiques importantes. Dans certains cas, ces pertes peuvent représenter plus de 50% des consommations totales d'ECS, et sont bien souvent du même ordre de grandeur que l'énergie que peut apporter une installation solaire thermique en préchauffage de l’ECS. Dans les bâtiments tertiaires, la démarche de conception est de réduire puis regrouper les points de puisages, éviter le bouclage et généralement disposer des ballons électriques localisés.

La crèche « Le Moulin de Beauté » à Nogent-sur-Marne (94) est un bâtiment d’une surface d’environ 670 m², composé de 3 niveaux. Les points de puisages y sont nombreux et dispersés (32 points ECS, 49 points d’EF), et les puisages peuvent être rapprochés dans le temps (change des bébés notamment). La taille du bâtiment implique qu’il n’est pas possible de réaliser une production d’ECS unique et une distribution sans bouclage où le volume de bras mort est inférieur à 3 L pour tous les points de puisage.

Une étude a donc été réalisée sur ce projet pour optimiser la consommation énergétique du poste ECS. Les conclusions qui suivent peuvent être extrapolées sur d’autres types de bâtiments.

Lire la suite...

mercredi 8 janvier 2014

Web-documentaire sur la cuisson durable au Mali

En tant que partenaire de CO2 solidaire,  nous sommes fiers de vous proposer le premier web-documentaire dédié à la cuisson durable au Mali !

Voyagez au cœur d'une filière locale de foyers améliorés en passant des problématiques économiques des producteurs et distributeurs aux recettes de cuisine traditionnelles des utilisatrices.

Une immersion totale pour comprendre.. et agir !

Voir le film

mardi 12 novembre 2013

Une crèche passive à Nogent sur Marne Retour d'expérience

Ce projet est tout d’abord, dans sa genèse, un cas particulier : nous avons commencé à travailler sur la conception de la crèche et c’est lors de la présentation de l’esquisse qu’avec le BET AMOES, nous avons proposé au maitre d’ouvrage, «tel un pari», non seulement d’atteindre le niveau Passif mais de faire labelliser le bâtiment. Preuve que les professionnels peuvent être demandeurs si le dialogue avec le maître d’ouvrage est ouvert. En ce sens nous pouvons aujourd’hui remercier Mr Le Maire et ses services de leur confiance.
Pourquoi «un pari» ? Nous avons tous en tête le modèle du bâtiment «passif» comme une construction très compacte, avec une enveloppe suffisamment performante pour que couplée aux apports solaires et à une ventilation double flux, elle permette de se passer d’un système de chauffage traditionnel. Or, les contraintes du programme et surtout de ce site, nous ont emmenés loin de ce modèle dans la recherche de solutions architecturales et techniques face au choix du passif.

Lire la suite...

lundi 14 octobre 2013

Amoes mesure ses consommations éléctriques pendant 2 ans

Une campagne de mesure a été menée afin de déterminer toutes les consommations électriques au sein du siège social de la société AMOES situé à Asnières-sur-Seine. L'objectif de la campagne est d’établir la répartition poste par poste des consommations électriques et d’observer si les moyens mis en œuvre pour réduire les veilles sont efficaces. Ces consommations seront succinctement comparées aux résultats des 2 précédentes campagnes de mesures réalisées en 2011 (publication 4 mai et 2 septembre 2011 sur le blog)

Lire la suite...

mercredi 11 septembre 2013

Free-cooling direct dans les salles serveurs

Les salles serveurs représentent, dans certains bâtiments de bureaux notamment, une part importante des consommations énergétiques. Si la première étape est de réduire la consommation des équipements informatiques, le plus gros poste ensuite est la production de froid.

Dans le cadre des projets sur lesquels nous intervenons, il nous est souvent avancé l’assertion suivante : « pour réduire globalement la consommation de notre bâtiment, nous allons équiper notre salle serveurs d’un groupe froid et récupérer la chaleur pour chauffer le bâtiment ». Sous-entendu : cette solution est vraiment performante sur le plan énergétique, ce qui est faux.

L’objectif est ici de questionner le raisonnement qui consiste à se focaliser sur la récupération de chaleur plutôt qu’à un système de production de froid économe en énergie.

Lire la suite...

lundi 10 juin 2013

Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge

Les lave-vaisselle et lave-linge consomment de moins en moins d’énergie et d’eau. Toutefois, le chauffage de l’eau y est entièrement électrique. Lorsque l’on dispose d’une source d’énergie renouvelable (solaire, bois, réseau de chaleur…), il peut être intéressant d’alimenter ces appareils électroménagers directement en eau chaude sanitaire, et ce pour plusieurs raisons :

  • Avec le mix énergétique français actuel, 1 kWh d’électricité consommée au compteur représente environ 3,25 kWh d’énergie primaire non renouvelable [1]. Limiter les consommations électriques d’un bâtiment permet donc dans tous les cas de réduire de manière importante l’impact du bâtiment sur les ressources énergétiques naturelles.

  • Le temps de cycle est réduit, puisque l’eau arrive chaude dans les machines à laver (à condition évidemment qu’elles soient placées à proximité de l’alimentation en eau chaude sanitaire du logement),

  • L’eau chaude sanitaire est souvent adoucie, ce qui permet de limiter l’entartrage et d’améliorer l’efficacité des produits de rinçage.

La présente note a donc pour objet de faire un tour d’horizon des gains énergétiques possibles sur ces postes de consommation et d’évaluer la disponibilité sur le marché de produits adaptés. Nous avons volontairement exclu de notre étude les produits haut de gamme ou professionnels, certes très performants mais que nous jugeons peu adaptés à l’installation en logement.

Lire la suite...

lundi 4 mars 2013

Amoes propose une expertise sur la consommation énergétique des salles serveurs

Les data centres et les salles serveurs représentent une part importante des consommations énergétiques du bâtiment. Le PUE (Power Usage Effectiveness), qui est le rapport entre la consommation totale de la salle et la consommation des équipements informatiques seuls, représente la performance énergétique d’une salle serveurs.

Lire la suite...

jeudi 6 septembre 2012

Organisation de visites de chantier

Vous trouverez ci-dessous différentes visites de chantier sur des bâtiments exemplaires proposées par différents partenaires, n'hésitez pas à vous inscrire :

 

1. Inscription aux visites gratuites de bâtiments tertiaires exemplaires en Bourgogne :
  • Centre de secours principal - Nevers (58) – Le 9 octobre
  • Maison des solidarités - Montceau-les-Mines (71) – Le 18 octobre
  • Groupe scolaire Montmuzard - Dijon (21) – Le 30 octobre

Retrouvez le communiqué de presse (Communique_de_presse_-_26-04-2012.pdf) et le programme des visites (Programme_des_visites_de_sites_2012.pdf)

2. Portes Ouvertes Maison Passive : du 9 au 11 novembre 2012

Dans toute la France, des propriétaires de maisons ou bâtiments passifs vous proposent de leur rendre visite et de découvrir le confort et les performances de leur maison ou bâtiment passifs.

Pour en savoir Plus : http://www.lamaisonpassive.fr/spip/spip.php?article113

3. Passi’bat 2012

3 visites de bâtiments exemplaires sont organisés le 6 décembre 2012, le lien ci-dessous pour vous inscrire :

http://www.passibat.fr/les-visites

mardi 24 juillet 2012

Note technique sur la consommation électrique d'un poêle à granules à émission directe

L’objectif de cette étude est de se faire une idée de l’enjeu que représente la consommation électrique d’un poêle à granulés à émission directe.

ImagePoeleCe système de chauffage, de plus en plus répandu dans les maisons à basse consommation d’énergie, permet d’allier l’intérêt environnemental du bois, le confort d’un système relativement automatique, et la simplicité de l’installation technique.Il est néanmoins doté d’un certain nombre d’organes (vis sans fin, ventilateurs, bougie d’allumage, régulation). La consommation électrique de ces organes est-elle importante au regard du bois consommé ?

L’étude se basse sur des mesures sur un poêle marque MCZ, modèle Kaika Oyster sur une maison individuelle moyennement isolée, lors de cycles typiques sur le poêle sur une période totale d’environ 30 heures, avec enregistrement des consommations électriques au pas de temps de 10 secondes, et mesure du volume de bois consommé. Un scénario de fonctionnement sur une année de chauffage complète pour une maison à basse consommation d’énergie permet de compléter le raisonnement.

L’étude montre que sur le poêle étudié, la consommation électrique des auxiliaires de chauffage pour un poêle à granulés à émission directe ne représente pas plus de 2% de la consommation de bois (en énergie finale) en supposant une conception de la maison adaptée (notamment sur l’inertie). Ce ratio est inférieur à celui de la plupart des autres systèmes de chauffage.

Lire la suite...

lundi 2 avril 2012

Consommation électrique des réfrigérateurs individuels et collectifs

L’objet de cette note est de comparer les consommations électriques de réfrigérateurs individuels et collectifs, dans le cadre d’un usage en hébergement de type résidence étudiante ou foyer de jeunes travailleurs.

Dans une résidence étudiante, on pressent en effet qu’il est plus judicieux, d’un point de vue énergétique, de collectiviser les cuisines par niveau et d’éviter de multiplier les équipements de cuisine.

frigo1

frigo2

Armoire réfrigérée à casiers sécurisés

Réfrigérateurs individuels « table top »


Lire la suite...

vendredi 24 février 2012

Amoes a réduit de 14% par salarié son impact carbone pour l'année 2011

Pour la cinquième année consécutive, Amoès réalise son bilan carbone afin d’avoir un ordre de grandeur des émissions de gaz à effet de serre générées par son activité. Cette démarche s’inscrit dans l’engagement de la société d’avoir un comportement respectueux de l’environnement.

Bien qu'ayant minimisé nos émissions de carbone, notre politique est de compenser nos émissions. Pour cela nous avons décidé de soutenir CO2 solidaire pour la construction de 1000 bâtiments solaires passifs en Himalaya Indien.

Lire la suite...

lundi 24 octobre 2011

Amoes, lauréat du concours PM'Up!

Pour l'année 2011, la société Amoès a été lauréate au concours PM'Up dans la catégorie économie sociale et solidaire, qui est un dispositif accompagnant les PME-PMI franciliennes à fort potentiel de croissance dans leur développement en France et à l’international. Son ambition est de leur permettre d’atteindre la taille critique nécessaire pour innover et exporter, et, in fine, de créer de la valeur et des emplois sur le territoire francilien.

Lire la suite...

vendredi 2 septembre 2011

Le rapport sur l'étude de réduction des consommation de veille des bureaux d'Amoès est maintenant disponible.

Une campagne de mesures sur les consommations électriques et les températures au sein de nos locaux suite à leur réhabilitation est en cours depuis février 2011. Une première analyse a permis de constater que les consommations de veille représentaient un potentiel d'économie d'énergie important notamment sur les volets roulants et la ventilation double-flux. Des travaux ont donc été réalisé pour couper les consommations de veille avec les résultats ci-dessous :

- sur le poste "volets roulants", il y avait une consommation de 3,30 kWh/m²/an avec 96% de consommation de veille, après travaux, on constate une consommation de 1,36 kWh/m²/an avec 29% seulement de veille
- sur le poste ventilation, il y avait une consommation de 3,58 kWh/m²/an avec 89% de consommation de veille, après travaux, on constate une consommation de 1,14 kWh/m²/an avec 50% seulement de veille

Téléchargez le rapport de campagne de mesures

mercredi 4 mai 2011

Le rapport de campagne de mesures des bureaux d'AMOES est disponible

Une campagne de mesures des consommations électriques et des températures a été effectuée sur les bureaux d’AMOES d’Asnières-sur-Seine. Un premier rapport évalué sur une période de 41 jours (15 Février au 27 Mars 2011) nous indique déjà quelques résultats très positifs sur plusieurs points. Il apparaît en effet que la consommation électrique des bureaux d'AMOES est de 16,6 kWh/(m².an) ce qui le met dans la fourchette basse de la consommation moyenne des bureaux en France.  En fin de rapport sont préconisées quelques remarques, à prendre en compte pour continuer de diminuer notre consommation d’énergie.

Retrouvez le rapport sous format PDF ici

Lire la suite...

mercredi 20 avril 2011

Bilan et photos de l'inauguration de nos nouveaux locaux !

L’éco-événement organisé par Amoès, pour fêter l’inauguration de ses nouveaux locaux a été un succès. Seuls 10,14 kg équivalent carbone ont été émis pour la réalisation de l’événement. Ceci s’explique par de nombreuses actions mises en place pour réduire notre impact sur l’environnement.

Le traiteur bio que nous avons choisi a fait attention aux produits qu’il a utilisés pour réaliser le cocktail et nous a remis l’émission de carbone de chaque pièce cocktail afin de pouvoir effectuer notre bilan le plus précisément possible. Ces émissions ont également été affichées sur le buffet afin de sensibiliser les invités.

Lire la suite...

- page 3 de 11 -