À l'occasion de la 3e édition des Rencontres énergivie et du 1er salon du Bâtiment Econome en Energie, qui se sont tenus à Mulhouse du 27 au 30 mars, le label Effinergie a été lancé, par l'association éponyme. Regroupant des collectivités locales, des banques et des acteurs de la filière du bâtiment, l'association à but non lucratif Effinergie a pour objectif la promotion des constructions à basse énergie, soit des bâtiments consommant 50% d'énergie en moins par rapport à des constructions conventionnelles.

L'enjeu est donc de taille. Actuellement, la consommation d'énergie en France pour le chauffage atteint en moyenne 180 à 200 kWh/m2/an. La nouvelle réglementation thermique 2005 fixe à environ 85 kWh/m2/an la consommation maximum de chauffage des logements neufs. Mais l'association Effinergie veut aller plus loin avec ce label « bâtiment basse consommation ». En effet, ce dernier certifiera des bâtiments consommant moins de 50 kWh/m2 par an pour les nouvelles constructions et moins de 80 kWh/m2 par an pour les rénovations et réhabilitations. Il est prévu que ces exigences soient déclinées et différenciées entre les types de bâtiment d'une part, et selon les zones climatiques d'autre part pour tenir compte des spécificités régionales. Le label se basera sur le référentiel développé par l'association Effinergie dans le cadre du Programme de recherche et d'expérimentation sur l'énergie dans les bâtiments (PREBAT).

Ce label veut être l'équivalent des labels allemands et suisses PassivHaus et Minergie. Mais de nombreux points doivent encore être précisés notamment sur l'articulation de ce label français avec les labels HPE et THPE et avec ses homologues allemands et suisses : les bâtiments construits selon les labels voisins seront-ils systématiquement reconnus par le label Effinergie et inversement ? La question est d'autant plus importante qu'il serait envisagé de faire bénéficier les propriétaires de bâtiments économes d'une exonération de taxes foncières. Ces questions et bien d'autres devraient trouver réponses dans un arrêté à paraître courant 2007.

Pour en savoir plus sur les bâtiments à Energie Positive :

http://www.energiepositive.info

Pour toutes demandes d’informations complémentaires, n’hésitez pas à nous contacter par mail à contact@amoes.com

www.amoes.com