Etude des différents matériels utilisés

Sur 103 logements instrumentés, 124 ordinateurs ont été suivis. Dans 86 logements, il y en avait au moins un, dans 23 il y avait deux ordinateurs et dans 6 il y en avait plus de trois ! La consommation moyenne d’un ordinateur domestique et de son écran, tous types confondus, est de 219 kWh/an.

Les ordinateurs fixes

La consommation moyenne s’établit à 278 kWh/an. Phénomène observé : les ordinateurs qui ne sont pas utilisés sont généralement laissés en fonctionnement et consomment inutilement. La puissance de veille par ordinateur fixe est de 4,5 W et la consommation annuelle s’y afférent est de 22,8 kWh/an.

Les unités centrales (UC)

Les UC principales consomment 74% de la consommation des ordinateurs fixes principaux. La consommation moyenne des UC est de 227,3 kWh/an. Ces unités centrales sont souvent bien trop puissantes pour l’utilité qui en est faite. Pourquoi est-ce que les constructeurs ne chercheraient pas à réduire enfin la puissance de leur machine, ce qui rendrait beaucoup plus acceptable, d’un point de vue énergétique, la pénétration de l’informatique domestique.

La durée moyenne de fonctionnement est de 6h30 par jour. 51% des personnes répondent ne pas éteindre leur unité centrale pour ne pas avoir à le redémarrer. Le poids moyen de la consommation de veille (13,3kWh/an) est de 12% de la consommation totale.

Les écrans

La consommation moyenne de l’ensemble des écrans est de 65,6 kWh/an. La consommation des écrans LCD est 70% plus faible que celle des écrans CRT. De plus, la puissance des écrans plats (LCD) à diagonale réelle égale, est quasiment 3 fois plus faible que celle est écrans cathodiques (CRT).

La durée de fonctionnement des écrans est en moyenne 30% inférieure à celle des unités centrales. En moyenne, la consommation de veille des écrans représente 13% de la consommation totale soit 4,8 kWh/an (celle des CRT 3,6 fois plus importante que celle des LCD).

Les ordinateurs portables

La consommation moyenne des ordinateurs portables est de 35,4 kWh/an. Ces derniers consomment 5,6 fois moins qu’un ordinateur fixe avec son écran. La puissance moyenne de veille des ordinateurs portables est de 1,8 W soit 2,5 fois moins que les ordinateurs fixes et leur écran.

Les modems et « box »

En France, 47% des logements avaient accès à Internet en 2006. La consommation moyenne des modems et box est de 67,1 kWh/an. Toutes les box ne se valent pas au regard de la puissance appelée. Les « Live Box » sont les plus gourmandes avec 10 W alors que les « Alice Box » n’ont besoin que de 8 W soit 20% de moins.

Les imprimantes et imprimantes multifonction

Ce sont les imprimantes multifonctions qui consomment le plus avec 33,7 kWh/an en moyenne, viennent ensuite les imprimantes lasers (13,2 kWh/an), les imprimantes d’encre (14,1 kWh/an) et en dernier lieu, les imprimantes photos. La durée moyenne de veille est de 13h00 contre 1h44 de fonctionnement. La part moyenne de la veille dans la consommation totale des imprimantes est de 69% avec 17 kWh/an.

Il faut garder à l’esprit que la majorité de la consommation des périphériques cités et autres périphériques existants est liée à la veille.

Etude du poste informatique de chaque logement

La consommation moyenne du poste informatique est de 396 kWh/an et l’écart type est de 334 kWh/an, ce qui atteste d’une très grande dispersion. En moyenne, sur la période de suivi, le poste informatique représente 7% de la consommation totale des logements avec une part maximale de 38%. Avec 309,5 kWh/an/logement, les ordinateurs représentent 78% de la consommation totale des sites informatiques, devant les modems et les « box » (11%), les imprimantes et scanners (6,6%) et enfin les autres périphériques (4%).

En une dizaine d’année, la consommation énergétique de ce poste est passé de 0 à 400 kWh/an/logement, soit plus que l’éclairage, presque autant que la consommation des lave linge et lave vaisselle réunis. La veille représente quasiment 40% de la consommation du poste informatique.

Télécharger le rapport dans son intégralité