- Négligence des appoints et procédés de chauffage qui sont usuels pour de la maison à basse consommation (poêles à bois, puits canadiens, VMC double flux et ballons thermodynamiques) ce qui oblige à demander une dérogation selon la procédure dite " titre V "

- Le garde fou prévu dans la réglementation RT2005 Article 52 " une installation de chauffage doit comporter par local desservi un ou plusieurs dispositifs d'arrêt manuel et de réglage automatique en fonction de la température intérieure ", ce qui nécessite un système de chauffage disposant d'une régulation pièce par pièce, ce qui est absurde dans une maison passive ou très performante.

- L'exclusion des apports (température extérieure de référence, exclusion des apports solaires et internes) n'est pas logique dans un projet utilisant une VMC double flux ou utilisant de manière poussée une démarche de conception bioclimatique.

- Le calcul de l'inconfort d'été (méthode RT 2005) n'a pas fait l'objet de retours d'expérience sur des constructions labellisées Effinergie. Il est préférable au moment de la conception d'un projet visant la labellisation de réaliser un calcul RT 2005 pour la justification et un calcul par simulation dynamique pour optimiser le projet, dimensionner les différents équipements et mesurer précisément l'inconfort thermique estival.

De fait, les retours d'expérience sur les inepties d'instruction de dossiers BBC-Effinergie se multiplient et nous ne pouvons que constater que les inadéquations/omissions du label sont en train de participer au discrédit à moyen terme du label et de la filière du bâtiment basse consommation.

Source: Le moniteur